L’aube se lève toujours sur la guerre

Par BuzzerMan

Rapport de mision sur Typhoon, Force Commander Circus, Secteur Aurelia

« Purée, on voit rien dans cette jungle, y’a du brouillard partout, il faut que j’envoye les scouts en reconnaissance sans arrêt, leurs snipers ne servent pas vraiment ici. On vient d’essuyer une attaque des tyrannides ; comme d’habitudes, ils sont sortis de nulle part, j’ai l’impression qu’ils grouillent, qu’ils sautent de très loin ou alors qu’ils sortent du sol, ils sont sur nous si vite… Il n’y a bien que les mines vivantes qu’on a le temps d’abattre tranquillement avant qu’elles soient sur nous. Les pertes ne sont jamais trop importantes tant qu’on peut accéder au prochain relai et demander des renforts. Je sais pas comment se débrouille le service du recrutement mais en tout cas, ils ont toujours du monde à nous envoyer, plutôt pratique !

On avance assez bien dans l’enfer vert de Typhoon, ça nous change du désert de Calderis et du monde ruche Meridian qu’on doit aussi protéger. Ah tiens, une ancienne usine gardée par quelques aliens ; même si c’est pas notre objectif, c’est toujours bon à prendre. Je positionne l’escouade lourde derrière un couvert, ils commencent à arroser ces sales bestioles qui se retrouvent bloquées sous les tirs. Je lance l’escouade d’assaut attaquer par les airs pour les assomer et leur faire la peau au contact. Enfin, je les suis avec l’escouade tactique pour finir d’éclaircir leurs rangs. Quelques coups d’épée tronçonneuse plus tard, on a enfin la paix. Là, ça s’est plutôt bien passé mais on a pas toujours autant de chance. Bon, j’indique l’usine à notre vaisseau en orbite pour qu’ils l’exploitent plus tard. Evidemment les Xénos viendront la reprendre mais on a souvent le temps d’intervenir avant leurs assauts, ils sont efficaces au service du renseignement !

Encore quelques défenses tyrannides à plomber et nous devrions voir leur chef, bien costaud, bien puissant, avec des pouvoirs uniques comme d’habitude, ça pimente la vie ces monstres. J’ai toujours pas bien compris pourquoi ils indiquent au sol là où ils vont frapper mais au moins ça nous laisse le temps de nous écarter… Ah celui-là appelle d’autres monstruosités à la rescousse, il va falloir s’en occuper avant de l’écraser, pas toujours très simple. Mais le combat vaut la chandelle, qu’est-ce qu’on a cette fois-ci ? Une armure disparue depuis une centaine d’années ! J’ai du mal à comprendre comment ils ont pu mettre la main dessus mais ça tombe bien, la mienne commence à s’user. Bon, mission terminée, retour au vaisseau orbital.

Oh mais on a vraiment trouvé de tout sur ces aliens, entre les nouveaux types de grenades, les pistolets améliorés et les insignes bénies, on va pouvoir repartir de plus belle ! C’est quoi la prochaine ? La défense d’une relique de Calderis attaquée par des orks ? Allez, on fait fissa, on aura peut-être le temps de repartir sur une autre mission aujourd’hui ! Blood Ravens, au combat ! »

C’est bien jolie cette intro mais j’ai l’impression que c’est assez négatif, je pointe un peu les incohérences de réalisme alors que, honnêtement, on s’en fout complêment de ces détails ! Je n’ai pas encore joué au multi mais en tout cas, j’aime vraiment la campagne de ce Dawn of War 2 (oui c’est de ça que je parle depuis le début…). Rappelons pour les distraits que Relic a ajouté un aspect gestion des escouades entre les missions à travers leurs matériels et leurs compétences qui ajoutent beaucoup de profondeur au solo. On a donc à choisir avec quelles escouades on va partir au champ de bataille mais aussi comment les équiper en fonction du descriptif de chaque mission. Faut-il plutôt leur donner un lance-flamme, un bolter ou un lance-plasma ? Des grenades aveuglantes ou anti-véhicules ? Du sel ou poivre ? Même si ça n’empêche globalement pas le bon déroulement des missions, bien s’équiper permet d’éviter les pertes inutiles et d’aller plus vite au but !

Durant les parties, on n’a que quatre unités à gérer, l’enjeu est donc d’en perdre le moins possible et d’accomplir l’objectif. Les cartes fourmillent de structures derrière lesquelles nos soldats (pas de plomb ce coup-ci) peuvent se cacher pour éviter de subir des tirs trop nourris. On se retrouve alors à jongler entre les différentes unités pour utiliser tour à tour les capacités qui correspondent à chaque situation, allant du tir de suppression à celui du sniper qui fait mouche à chaque fois. Certes les situations peuvent se ressembler et une fois qu’on a un shéma qui marche, il est tentant de le réutiliser ensuite. En employant la technique que je décrivais plus haut, je me suis fait surprendre par de nouvelles unités orks retranchées qui ont mis à mal l’escouade d’assaut, m’obligeant à faire reculer toutes mes troupes et à réfléchir avec plaisir à une stratégie différente.

Et puis que c’est beau… Et pas seulement au sens strictement graphique : dès que nos soldats se mettent à bouger, on sent le soucis du détail chez les animateurs, l’envie de faire du bon travail. Combien de fois, je me suis retrouver à regarder bêtement un eldar finir de se faire découper par l’épée de mon commander au moment de sa mise à mort, à regarder les corps voltiger après un coup de bazooka dans une escouade laissant les survivants se relever péniblement ou encore à voir mon dreadnought (non pas celui-là, celui-ci) fracasser le dernier membre d’une escouade ork avant de le lancer au loin… Et tout cela même si ça ramouille un poil sur mon ordi, je ne peux qu’imaginer le bonheur que ce doit être sur une bête de course

Bref, même sans avoir touché au multi, j’ai passé de super moment sur ce jeu et j’espère en passer encore (oui, je n’ai pas tout à fait fini la campagne). Je pense que je suis nostalgique de la période durant laquelle je me dépêchais de rentrer du collège pour peindre mes petites figurines hors de prix le mieux possible afin de les aligner face à celles d’un copain. Le résultat n’était jamais probant mais je persistais. C’était l’époque où le php était encore balbutiant et durant laquelle tous les sites perso étaient fait à la main (donc étaient très moches) et sur lesquels j’allais me documenter sur les méthodes de peinture pour mes gugusses… Du coup, les voir si bien modélisées me plait d’autant plus !

Bon évidemment pour en profiter il faut se taper une double couche de DRM : Steam et Game for Windows Live ce qui ne facilite pas le jeu solo en mode déconnecté ! Mais il vaut quand même la peine qu’on se penche dessus. Certains n’aimeront pas la disparition de la construction de base, ils diront que Starcraft 2 arrive bientôt et qu’il sera beaucoup mieux, blablabla… Peut-être mais il se pourrait qu’il rende l’attente un peu plus facile pour ceux-là. Moi, je n’attends plus rien tant que je n’aurais pas fini la campagne une fois ou deux ! D’ailleurs, il faut que j’y retourne, salut !

Désolé pas d’image dans cet article, le web pullule de galleries pour vous satisfaire…

Tags : , , , , , ,

4 réponses à “L’aube se lève toujours sur la guerre”

  1. #1

    DrSnake dit :

    Je me souviens encore avoir été surpris dans le bon sens à la sortie, frappé par la qualité du détails vu de près, comme pour le premier du nom en fait. Après, certains diront  » ouais mais il n’y a pas que le visuel  » ouais ouais le scénario(i love it), le gameplay, l’animation tout ça tout ça. Mais le visuel, c’est quand même important, c’est la première impression. Bon, pour ma part, le problème, c’est qu’à l’époque, mon temps de jeu se résumait à WoW … Donc à voir quand j’aurais le temps …

    Sinon je dis pas que Starcraft 2 sera mieux, mais neeeeeeed quand même :p

  2. #2

    BuzzerMan dit :

    Faut que je t’avoue que quand j’ai écrit le dernier paragraphe, j’ai pensé qu’à toi :p. Il y a une démo sur Steam qui représente assez bien le jeu il paraît, que je te conseil donc fortement !
    Et puis je pense qu’on aura droit à des weekends moitié prix dans pas longtemps, aussi sur Steam, à guetter donc ;).

  3. #3

    Entrequote charolaise» Blog Archive » The World Ends With You dit :

    […] longues périodes où je n’y ai pas touché, lui préférant des titres comme S.T.A.L.K.E.R., Dawn of War II sur PC ou GTA VI sur PS3. Du coup, on pourrait penser que ce fut une expérience plutôt […]

  4. #4

    Entrequote charolaise» Blog Archive » L’ascension d’Horus dit :

    […] races ennemies plus ou moins maléfiques. On y retrouve les orks, les eldars et les tyrannides de Dawn of War 2 mais bien d’autres races dont les terrifiants Space Marines du Chaos tout pas beau. Je savais […]

Un commentaire ?