Dans le fondement

Par Le Mamelouk

Consternation. Tristesse. Accablement. Colère. Tout ça et bien plus encore, lorsque BuzzerMan m’annonce l’adaptation du cycle Fondation d’Isaac Asimov au grand écran (Note de Buzzer : je suis tombé sur cette page un peu au hasard). Après quelques recherches, la nouvelle date d’il y a un déjà, mais j’avais réussi à vivre dans l’ignorance jusqu’à aujourd’hui. Prenons-nous par la main et pleurons ensemble.

Le plus drôle dans tout ça, c’est que nous avions déjà abordé entre nous le problème des adaptations de livres ou de jeux vidéo au cinéma, et la conclusion que nous avions tirée à propos de Fondation : impossible, trop vaste, trop complexe, trop mythique pour s’y attaquer. Bien entendu, c’était sans compter nos amis les ricains pleins de fric qui ne respectent rien et sont prêts à tout pour gagner encore plus de pognon.

On peut m’accuser d’être mauvaise langue. Alors oui, il y a peut-être des exceptions, des adaptations meilleures ou égales aux œuvres originales (Far Cry, Doom, H2G2, Je suis une légende etc. (NDB : humm, ironie ?)), analysons donc ce qui va nous arriver. Nous pourrions tomber sur un grand réalisateur, qui sait ? Bah oui tiens, qui c’est ?

Roland Emmerich. Voyons un peu un extrait de sa filmographie : Independence Day, Godzilla, Le Jour d’après, 10 000, 2012…

Seigneur Dieu.

Non mais ils ont lu les bouquins ou pas ? Sans blague, ils veulent nous pondre un space-opéra avec combats de flottes interstellaires et sauvetage de la galaxie à grand renfort d’explosions ? Ouvrez les yeux, Asimov a avoué lui-même qu’il trouvait que les premiers tomes de Fondation manquaient cruellement d’action…

Le scénario quant à lui est confié à un certain Robert Rodat, peut-être ce gentil monsieur va-t-il redresser la barre qui penche déjà dangereusement ? V’là t’y pas que je tombe sur un extrait d’interview du réalisateur sur le site pas vraiment officiel du film (du moins je l’espère), dont je vous ai choisi un extrait. Si vous speakez english vous pouvez aller lire la VO ici.

D’un autre côté, Fondation est une trame tout aussi compliquée, dans laquelle vous avez beaucoup d’histoires assemblées et aucun personnage qui se dégage réellement. J’en ai beaucoup parlé avec Rob, et nous nous sommes mis d’accord pour consolider l’histoire autour de personnages forts, et ça marche !

Ah ! bah si ça marche alors, pas besoin de s’inquiéter ! C’est sûrement son petit doigt qui en est venu à cette conclusion.

Je suis persuadé que si Asimov avait écrit Fondation dès le début comme une trilogie ou une série, il aurait procédé de la même manière. Mais il ne l’a pas fait, je pense donc que nous resterons dans l’esprit de Fondation, mais avec des personnages qui pourront traverser trois films.

Heu… Je suis le seul à voir une énorme contradiction là ?
Mais, attendez… des personnages qui traversent les trois films ? Et le fait qu’il y ait plus de 300 ans qui séparent Fondation de Seconde Fondation, on se torche avec ?

J’ai peur de ce que cette adaptation va devenir. Sûrement une abomination, comme les grands studios hollywoodiens savent si bien les faire, à mille lieues du contenu original des bouquins.

Au revoir la meilleure série de tous les temps, bonjour le film d’action avec une star bodybuildée et sa blonde à bord de leur vaisseau spatial qui fait piou-piou alors que dans l’espace il n’y a pas de son.

Tags : , , , ,

10 réponses à “Dans le fondement”

  1. #1

    DrSnake dit :

    naaaaaaan, je veux pas voir ça. Autan je suis parfois adepte de film très nul avec juste de belles images pour intérêt, autan pour le cycle de la Fondation, que Buzzer m’a inspiré quand il était encore à Dijon, j’ai vraiment qu’une vision personnellement imaginée et aucunement vidéo ludique.

    A la limite (mais vraiment à la limite), Prélude+Aube, ça bouge, c’est romancé, il y a du suspense, l’intrigue avance vite, le nombre d’intervenant est limité, tout ça tout ça … Mais le cycle original, c’est interactions politiques sur interactions politiques, avec pleins de nouveaux personnages à chaque étapes sous chapitres des bouquins. C’est accrocheur à lire parce que ça renouvelle l’intrigue à chaque fois, mais en plus d’être potentiellement mal adapté à l’écran, je pense que ce serait chiant à regarder.

    Enfin bref, mon avis, c’est pas que cela sera bien ou mal adapté, mais que cette partie ne devrait pas être adaptée du tout :(.

    PS : over gg pour le titre :p

  2. #2

    BuzzerMan dit :

    Mais carrément ! Je suis même déçu de ne pas être le premier à répandre ma bile dans les commentaires sortie du plus profond de mon être que je ne garde que pour les grandes occasions (Fallout 3 par exemple). T’es trop rapide pour moi Snakounet…

    C’est juste inimaginable un film sur les premiers tomes des Fondations, une aberration, une insulte, que sait-je encore ?
    Triomphe du capitalisme ravageur de culture au nom du profit ! (J’entends déjà : « Hein ? la SF de la culture, ça se saurait ! »)
    J’espère qu’ils l’accoucheront dans la douleur et dans le sang, et il y a bien des chances qu’ils fassent caca en même temps ! Ouais carrément, faut pas me chercher.

  3. #3

    Cuchulainn dit :

    Dans tes commentaires, il pense pas plutot faire une trilogie de « Fondation », juste le premier Tome?
    Et puis il a fait quelques film de bien, tu site juste les pires là. Il a tout de même été scénariste et réalisateur de Stargate – le film, qui reste un ‘petit’ film culte…. 😮
    .
    .
    .
    Bon bon, ok, y’a pas grand chose d’autre pour sa défense!! x)

  4. #4

    Cuchulainn dit :

    Pour continuer sur ma lancé:
    Tout le monde a sifflé quand on a appris pour l’adaptation de Tolkien et finalement P.Jackson s’en est pas trop mal sorti.
    Pour l’adaptation de Dune au cinoche, les gens ont sifflé aussi en ayant vu le film qui lui, s’est fait dans la douleur ( conflit avec la production, accident de tournage, etc..). Le résultat est ce qu’il en est… Pour moi le film est ‘réussi’.
    Pour revenir au sujet, je fais parti des gens qui n’ont pas lu fondation, alors j’ai peut être un point de vue plus désintéressé.
    Quoiqu’il en soit, avec la philosophie actuelle de l’industrie du cinéma, y’a des chances que ce soit un gros nanard… 😡
    Et je suis sur que certains, même si ils sont ultra réfractère au film, vont tout de même aller le voir, n’est ce pas? ^^ »

    synthèse du film ‘Dune’

    @Buzzerman: Alors comme ça on traine sur les forum de doctissimo à lire des sujets très.. salissant, j’en apprend tout les jours….

  5. #5

    BuzzerMan dit :

    Dans les deux exemples que tu cites (que j’apprécie), c’est quand même Jackson est Lynch à la barre, pas des types qui ont une filmo de blockbusters daubés !

    Hum hum, c’était juste pour étayer mon argumentation le petit lien qui va bien ^^.

    Je me dis aussi que ça peut avoir un impacte bénéfique en poussant des gens à lire les livres, ce qui seraient pas une mauvaise idée…

  6. #6

    Hnit dit :

    Je me dis aussi que ça peut avoir un impacte bénéfique en poussant des gens à lire les livres, ce qui seraient pas une mauvaise idée…
    c’est beau l’espoir ]8)

  7. #7

    Le Mamelouk dit :

    #3 -> Dans les news datant d’il y a un an, pour l’annonce de l’acquisition de la licence, ils parlaient d’adapter le premier tome, à savoir ‘Fondation’, puis, si le succès était au rendez-vous, ‘Prélude à Fondation’ et ‘L’aube de Fondation’.

    Désormais au parle bien d’adapter les trois premiers tomes qui sont ‘Fondation’, ‘Fondation et Empire’ et ‘Seconde Fondation’.

    Le problème avec Emmerich, c’est que c’est tout dans la forme et rien dans le fond. Je dirai presque tout l’inverse des livres (dans le sens où il n’y a que peu d' »action » à proprement parlé).

    #5 et #6 -> oui et non.
    Ça peut être une bonne chose pour faire découvrir cet univers aux non-initiés, faire connaître l’auteur, mais ça peut aussi faire office de substitut : j’ai vu le film, pourquoi m’infliger le bouquin, c’est pareil !

    Pour preuve, le film ‘Je suis une légende’, que j’ai trouvé nul à chier, sûrement parce que j’avais lu le bouquin avant. Et quand je demande à mes potes comment ils ont trouvé le film, ils me répondent « Ouais il est sympa/bien/pas mal ». Parce qu’ils n’ont pas lu le livre qui est à mille lieues de son abominable adaptation. Et quand je leur prête le livre, j’ai des réactions comme « Ah mais ouais, rien à voir ! »

    Voilà, rien à voir.

  8. #8

    Cuchulainn dit :

    ils ont osé:
    allociné

    *part se pendre*

  9. #9

    Le Mamelouk dit :

    hin hin hin
    Alors, ça fait quel effet ? :p

    Banlieue 13 -> ouch
    …prend la suite du réalisateur de Hancock -> OMG

    Ils le font exprès de prendre les pires ?
    Et encore une œuvre ruinée, une !

  10. #10

    BuzzerMan dit :

    En plus l’œuvre de Lynch avait pas besoin de remake…

Un commentaire ?