Ultimex et les artistes

Par Le Mamelouk
Couverture d'Ultimex, les artistes

« Les artistes, quand c’est pas des stars, c’est pas des vrais artistes », nous fait constater Didier Super, ce grand artiste parfait pour animer vos repas de communion. Ultimex serait-il donc une star ? Non, Ultimex, c’est plus que ça. C’est la personnification de votre désir de virilité, c’est l’homme avec un globe oculaire en guise de tête que nous souhaiterions tous être.

 

 

Ultimex est agent de courtage, il a de l’argent, s’habille toujours en costume, il est musclé, fume (avec grâce), bois (avec élégance), honore maintes femmes à l’aide de son membre sur-dimensionné. Femmes qu’il méprise, d’ailleurs, tout comme les clochards, les vieux, les flics, les étrangers, ou encore les homosexuels. Accompagné de Steve, son faire-valoir prodige, Ultimex va découvrir le monde des artistes « contemporains » (avec des guillemets, si si) qui voient en Steve un bon moyen de financer une exposition collective dans une galerie très onéreuse. Ultimex va alors décider de se joindre à eux pour exposer afin de se rapprocher d’une artiste avec qui il a partagé un pur moment de… sexe.

Ultimex par Gad

« Avec plein de sexe, de violence, de tueurs, de chiens qui pètent, d’arbres à bites, de peintures qui se mangent, de chats qui fument et de mamies dégénérées. » (© Éditions Lapin)

Ultimex par Gad

Ultimex est un personnage imaginé par GAD (de son nom complet François Gadant), que l’on retrouve régulièrement dans des planches de bande-dessinée publiées sur le blog de l’auteur. Généralement sous forme d’histoires courtes, il arrive que GAD propose des histoires plus longues et développées, comme celle des artistes présentée succinctement juste au-dessus.

C’est donc cette histoire qui s’est vue récemment éditée aux Éditions Lapin, nous gratifiant d’un bel ouvrage de 228 pages en noir & blanc, et sur papier recyclé s’il vous plaît ! Un pur moment de politiquement incorrect, avec du sexe, des bagarres, des machinations, des répliques qui font mouche, du sang, de l’alcool, bref, tout pour passer un excellent moment. Sauf si la lecture du mot « bite » vous choque, et que les blagues racistes, pédophiles, zoophiles, gérontophiles vous offusquent. Mais je pense que vous n’auriez pas lu jusque là si ç’avait été le cas.

 

Couverture d'Ultimex et Steve le faire-valoir prodige Cette bande dessinée n’est toutefois pas la première apparition de notre héros des temps modernes sur support papier. Chez le même éditeur, vous pouvez découvrir Ultimex et Steve, le faire-valoir prodige, une courte histoire dans laquelle Ultimex s’invite chez les parents de Steve, pour le pire comme pour le pire. Les premières pages sont consultables ici, n’hésitez pas. Le summum du raffinement à petit prix ! (la conclusion de la scène à la piscine mérite vos deniers)

 

Couverture d'Ultimex, le duel Toujours aux Éditions Lapin (dans la collection « idioties », on ne peut pas dire que ça n’annonce pas d’entrée la couleur), Le Duel suivra Ultimex et Steve à la recherche d’un sabre, après s’être fait provoquer en duel par un jeune bourgeois du nom d’Eudes-Valérie. Tout un programme.

 

Couverture du Mauvais œil Pour terminer, peut-être le meilleur moyen de découvrir l’univers d’Ultimex (outre le blog, bien entendu), l’album Le mauvais œil paru chez Warum est un « best-of » de planches indépendantes publiées sur le blog et retravaillées pour l’occasion. Le meilleur d’Ultimex en grand format, j’ose affirmer qu’il est indispensable.

 

Bien entendu, vous pouvez découvrir le travail de GAD à moindre frais, puisque bon nombre de planches sont toujours présentes sur le blog (toute la saga des artistes représente la ‘saison 6’, et les one-shots du mauvais œil sont tous dans les précédentes saisons). Mais en achetant ces albums, vous supportez à la fois des petites maisons d’éditions indépendantes, mais vous encouragez aussi son auteur à nous proposer toujours plus de débauche et de méfaits de la part d’Ultimex !

Ultimex, un modèle pour nous, les Hommes.

Ultimex par Gad

Le blog : http://ultimex.over-blog.com/

Ultimex et Steve, le faire-valoir prodige
24 pages, format A5, aux Éditions Lapin, 6€

Ultimex, Le Duel
60 pages, format A5, aux Éditions Lapin, 8€

Ultimex, les artistes
228 pages, format A5, aux Éditions Lapin, 21€

Ultimex, Le mauvais œil
68 pages, format A4, aux Éditions Warum, 12€

Ultimex par Gad

Tags : , , , , , ,

3 réponses à “Ultimex et les artistes”

  1. #1

    BuzzerMan dit :

    Yeah !

    Quoi, un commentaire constructif ? Et puis quoi encore ?

  2. #2

    Wandrille dit :

    ET SURTOUT : le 26 novembre, sortie du deuxième tome chez vraoum

    L’AXE DU MALE !!!

    ça va faire mal.

  3. #3

    Phiip dit :

    Ma foi, je n’aurais pas su le dire mieux !

Un commentaire ?