BAD.TRIP BEAT

Par Le Mamelouk
Logo de BIT.TRIP BEAT

Ah, ces petits jeux indépendants, je les aime ces petits jeux indépendants, j’ai envie de les faire connaître aux gens, de leur donner envie de les tester, de les acheter, de soutenir les développeurs de ces petits jeux indépendants. Sauf quand c’est pas terrible.

Effectivement, j’ai trouvé BIT.TRIP BEAT vraiment pas top. Et pourtant, sur le papier (cette expression devient d’un ringaaard), ce jeu avait beaucoup de choses pour me plaire :

– un jeu au concept simple : bouger un ‘bâton’ verticalement pour renvoyer des trucs. Comme Shatter, un casse-brique électro qu’il est bien ! Il suffit de bouger la souris pour jouer, même pas besoin de cliquer, c’est ma MX™518 Optical Gaming Mouse 1800 ppp top-moumoute et mon QI parti au ski qui me remercient !

– un lien avec la musique : les objets qui arrivent de la droite de l’écran suivent le rythme de la musique ; plus vous réussissez à les intercepter, plus la musique gagne en puissance. Un jeu basé sur la musique ? Comme AudioSurf, dément !

– un trip rétro-gaming : des univers en pixels gros comme des icônes de Windows Seth, de la musique chiptune, de la référence à Pong… Un style qui joue sur notre nostalgie pour ces vieilles consoles 8 bits de l’époque où tout était mieux avant, avec des sprites de 15 pixels s’ébattant sur 5 malheureuses notes allant de bip à biiiiip, époque que je n’ai pas vraiment connu parce que je suis trop jeune et qui fait de moi un sale hypocrite qui veut faire celui qui regrette les jeux d’antan alors que je n’y connais strictement rien, mais bon on va faire comme tout le monde et appeler ça l’âge d’or du jeu vidéo.

©Gaijin Games, Inc. 2010 All Rights Reserved

Tout est là pour faire un bon jeu alors ? Ça paraît minimaliste mais pas simpliste, c’est fait par un petit studio indépendant, ça semble fun, rythmé, coloré, où c’est qu’on signe ? 8€… moui, bon on va attendre Noël et une éventuelle réduction, faut pas exagérer, je suis prêt à mettre 15€ pour un World of Goo ou un Braid, mais là ça fait un peu cher le pixel (gros comme ma main je le rappelle).

Steam et ses offres alléchantes obligent, un pack de jeux musicaux indé me permet de mettre la main sur BIT.TRIP BEAT à moindre prix. L’heure de vérité !

Bonjour, je m’appelle Vérité et je vais être exécutée aujourd’hui

Comment ça je dois installer Microsoft .NET Framework 4 ? Pour jouer à un truc de 60 Mo ? Je vois, on veut faire son original. Bon, je suis clément (enchanté, et vous c’est comment ?), j’accepte. Quoi, pas assez de place sur C: ? Grmbl, OK je fais du ménage, t’as intérêt à en valoir le coup.

Malheureusement, au bout de 45 minutes de jeu se pointe le fatidique « tout ça pour ça ? » Disséquons ce ‘ça’ ensemble, voulez-vous ? Vous voulez ? Le contraire m’aurait étonné, petits chenapans.

©Gaijin Games, Inc. 2010 All Rights Reserved

Le menu

C’est triste, mais les problèmes surgissent dès le début. J’aime que les menus de sélection soient réactifs, rapides ; je fulmine lorsque, sur un DVD, je dois attendre la fin d’une putain d’animation aussi moche qu’inutile qui ne fait que retarder l’instant où je pourrais enfin visionner les messages d’avertissements multiples avant le film tant désiré, qui sera alors tombé dans le domaine publique entre temps. Je suis encore moins patient quand il s’agit de quitter un jeu – spéciale dédicace à Assassin’s Creed. (Non, la technique du ALT+F4 n’est pas la solution)
Avec BIT.TRIP BEAT, le menu de sélection, c’est long. Apporter de l’interactivité, c’est une bonne idée, mais là, c’est long. Pire : on peut rater sa sélection. Si on clique sur Quitter et qu’on n’attend pas qu’un pixel débarque de la droite, traverse l’écran en prenant son temps, rebondisse sur sa ‘raquette’ que l’on aura placée au bon endroit afin de le renvoyer d’où il vient, le forçant à retraverser l’écran, bref, si on rate ce pixel, on ne quitte pas le jeu. Et il en va de même pour les autres options du menu. Mais qu’est-ce que c’est que cette merde ?

La musique

On nous promet un ‘Bande son d’enfer !’ sur Steam (A Crazy Chiptune-Inspired Soundtrack! sur le site officiel). Moui. Mouimouimoui. Ça vaut pas la B.O. de Shatter, et c’est loin d’être du Dubmood ou du Slagsmålsklubben (je vous jure que je l’ai écrit de tête !) Il est vrai que la musique se complexifie lorsque vous remplissez votre jauge de points, mais c’est pas non plus le top-délire-méga-groove. Et vice-versa, lorsque que la jauge qui augmente lorsque vous ratez des pixels est pleine, vous passez en mode Pong, sans musique, juste des bips, comme l’original, idée sympa et intéressante. Intéressante mais vite casse-couille.

PONG

La difficulté

J’avais déjà évoqué ce point dans l’article sur Rock Band Unplugged, à savoir la différence entre la bonne et la mauvaise difficulté. La bonne, c’est celle qui fait qu’un jeu demande une certaine prise en main, un entraînement, un TRU3 SKILLZ comme dirait l’autre, et dont l’échec répété d’un niveau ou d’un passage n’amène pas à la frustration, mais à la persévérance. La mauvaise difficulté, c’est quand vous perdez à cause d’une maniabilité exécrable, d’une caméra qui se tourne n’importe où à un moment inopportun, bref, d’un gameplay à la ramasse. C’est à cause de celle-ci que vous ne terminez pas un jeu, ou que vous jetez votre manette/abattez votre poing sur votre clavier en vociférant un chapelet d’injures.

©Gaijin Games, Inc. 2010 All Rights Reserved
BIT.TRIP BEAT n’est certainement pas à ce niveau-là, mais je dois bien avouer que je n’ai pris que peu de plaisir à parcourir les trois (oui, 3) niveaux que compte ce jeu. Les développeurs m’ont donné l’impression de vouloir à tout prix piéger le joueur avec des mouvements de pixels trompeurs, qui vous obligeraient presque à apprendre les enchaînements par cœur. D’autres jeux musicaux proposent des suites de notes corsées mais néanmoins fluides et logiques, qui vous rendent fier de vous lorsque vous les passez, mais avec BIT.TRIP BEAT, le corsé devient corvée.
J’allais oublier l’écran de Game Over tout simplement insupportable, qui double subitement le niveau sonore comme la pub venant couper votre film à la télévision.

Le design

Le côté pixel, old school, j’aime beaucoup. Les couleurs vives, je dis d’acc’ (j’aime friser la crise d’épilepsie sur Audiosurf). Par contre, la surcharge de l’écran avec des trucmuches qui bougent dans le fond, c’est moins gégé, et le fond rouge vif (un bon #FF0000 des familles) alors que les pixels à attraper sont jaunes, NO WAY. J’ai perdu un dixième à chaque œil, merci les gars.

Mes yeux ! Mes yeux !!!!

La durée de vie

Difficile de parler de durée de vie pour un jeu à score (vous pouvez même partager vos résultats sur Facebook directement depuis le jeu ! Si c’est pas beau ça…) ; il durera le temps que vous lui accorderez.
Un autre point faible : faire seulement 3 loooongs niveaux, ce qui implique de devoir vous retaper l’intégralité de l’un d’eux même si seulement un passage vous intéresse (ne serait-ce que pour vous entrainer). Lourdingue.

Vous l’aurez compris, je ne recommande pas vraiment ce petit jeu indépendant. Si je veux apprendre des niveaux par cœur dans l’espoir de les réussir, je joue à un SHMUP Touhou, si je veux recommencer mes niveaux cent fois sans crise de nerf, je joue à Flywrench. Et si je veux jouer à un jeu musical, je n’ai que l’embarras du choix, puisqu’il semblerait que ce soit la mode ces temps-ci ; des récents comme The Polynomial, Rythm Zone, et des moins récents comme Audiosurf ou Beat Hazard.

J’oubliais : ce jeu est sorti en premier lieu sur Wii, puis sur iPhone, iPod Touch, et iPad.
Je ne ferai aucun commentaire.

©Gaijin Games, Inc. 2010 All Rights Reserved

Site officiel : www.bittripgame.com

Tags : , , , , ,

4 réponses à “BAD.TRIP BEAT”

  1. #1

    BuzzerMan dit :

    Je suis conquis, je vais m’empresser de ne pas l’acheter (pourtant le test de CPC faisait envie). Il vaut mieux se rabattre sur Shatter alors, j’ai lu que sa bande son valait aussi son pesant de bit.

    C’est marrant, je me suis reconnu dans ton paragraphe sur le rétro-gaming…
    Et merci de me faire découvrir Slagsmålsklubben !

  2. #2

    Maxobiwan dit :

    Le simple fait de voir facebook en très gros m’a rendu très mal à l’aise… Je n’ai fait que le 1er niveau, et ça ne m’a pas donné envie de continuer (quel gâchis, le principe me donnait très envie)

  3. #3

    Gold dit :

    J’avais choppé ce jeu à l’occasion d’une promo. Sur Steam. En lot avec les jeux épiques que tu as cité sur la fin, ce qui fait que c’est pas un achat perdu.
    J’approuve, il est mauvais. Au bout du compte c’est juste un espèce de Pong musical en moins fun, ce truc. M’enfin c’est dommage, a priori comme ça il donnait envie d’être découvert…

  4. #4

    Banque Suisse dit :

    En genéral les jeux qui sortent sur wii s’adressent souvent au grand public plutôt qu’aux gamers, mais ca n’est pas une raison de sortir un jeu aussi pauvre… On dirait que les éditeurs du jeu se sont dis qu’ils allaient faire un carton en remettant qu goût du jour un jeu archaique, mais la c’est raté…

Un commentaire ?