Le Festival de la couille

Par BuzzerMan

Couverture

Tiens, il y a de la poussière par ici… Apparemment, nous avons un peu oublié notre désir initial de griffonner un article de temps à autre sur un livre ou un film qui a retenu notre attention pour de bonnes ou mauvaises raisons. Mais nous avons bien sûr tout un tas de bonnes raisons pour ça ! La mienne est parmi les pires du genre : je me suis exilé au Québec pour continuer de travailler dans le jeu vidéo, avouez qu’on fait mieux. Cependant, maintenant que la période d’acclimatation est bien avancée, il est temps de reprendre les vieilles habitudes. Et pour cela, rien de mieux que de plonger dans un recueil de nouvelles de Chuck Palahniuk !

Le Festival de la couille et autres histoires vraies rassemble quelques textes de l’auteur bien connu de Peste qu’il a écrits après la sortie du film Fight Club (ça a son importance). Il y raconte quelques parties de sa vie, mais surtout des rencontres qu’il a faites dans les États-Unis d’aujourd’hui. Ainsi, il nous présente comment on en arrive à élever un château fort, ce que ça fait de se balader en tenue complète de chien, ce qu’il est arrivé à son père et à quel moment de sa vie ou ce qu’est ce fameux Festival de la couille…

D’ailleurs, en commençant le recueil par la présentation de ce Festival (le vrai est assez différent en passant), et à la manière de ce qu’il fait dans Choke, il nous attrape par quelques écrits « coquins » pour ensuite nous parler de tout autre chose alors qu’on en attend plus. Dans Choke, c’est en nous décrivant la vie mouvementée des sexoliques, là ça passe par la description assez crue de ce que l’on peut trouver dans ce rassemblement débridé. On s’y attarde quelques pages avant de parcourir d’autres festivals fous, comme celui des compétitions de destruction de moissonneuses-batteuses.

Plus tard, il nous fait aussi part des sentiments qui ont pu le traverser au moment de l’adaptation de Fight Club en long métrage ou comment une amie a voulu absolument rencontrer Brad Pitt. Bref, je ne m’attarderai pas plus, je me suis régalé lors de cette lecture, mais il faut sans doute être un peu familier avec l’auteur pour apprécier plus à fond ces nouvelles. Peste ou Choke sont de parfaites entrées dans son univers.

Le Festival de la couille, de Chuck Palahnuik
360 pages – 8€, collection Folio – Gallimard
Traduit de l’américain par Bernard Blanc

Tags : , , , ,

Une réponse à “Le Festival de la couille”

  1. #1

    cuchulainn dit :

    Mon Buzzer qui devient adepte de toutes ces choses à base de testicules, j’en suis tout r’tourné !!

    xD

    Plus sérieusement, de prime abord je ne me serais jamais lancé dans une lecture avec un pareil sujet. Je ne suis pas un grand lecteur il faut dire. Mais au final ton petit résumé m’a convaincu que ce n’est pas forcément irrémédiable.

Un commentaire ?